L'entrée du Vieux-Port de Marseille vu depuis le jardin du Pharo le 1° mai 2014

RPVA : Comment osez-vous travailler avec un boitier Navista ?

 
Attention,  la sécurité, la confidentialité et le secret professionnel sont en cause....

Alors que 500 Avocats du Barreau de Marseille ont été "interdits" de communication électronique par NAVISTA pour de fallacieux motifs de sécurité, on s'interroge encore et encore.

On ose alors lire le rapport de Monsieur Nathan HATTAB, jusqu'au bout....

Voilà ce qu'on peut lire en pages 60 et 61 : c'est ICI

Imprimez les deux pages et conservez-le sur vous : aux Confrères sceptiques, qui vous interrogent, faites leur de la lecture !

Et vous direz à qui voudra l'entendre que le "boitier Navista" est bien la onzième plaie de la profession d'Avocat.

Dans ces conditions, il nous faut EVIDEMMENT revenir à la procédure "tout papier" : non seulement pour permettre aux Avocats marseillais "nomades et mutualisés" de recevoir normalement les actes de la procédure mais également pour éviter que ceux qui utilisent les boitiers NAVISTA en toute confiance ne soient trahis dans leur croyance et par là même trahissent la confiance des clients.

Et le boitier NAVISTA non sécure ne concerne pas seulement les Avocats marseillais.....

C'est beau l'insouciance des Confrères : mais levez donc le nez de votre guidon !  On parle de votre Avenir...

Certes, la déconvenue sera grande pour les Services du Greffe qui s'étaient investis.Mais, Marseille n'y est pour rien.

A qui la faute ?

J'ai une idée : peut-être que si le CNB n'avait pas voulu aller si loin, notamment en glissant deux peaux de banane géantes dans la convention que la Chancellerie a signé le 16 Juin 2010, nous n'en serions pas arrivés à de telles extrémités.

Mais à vouloir être trop gourmand, à vouloir manger trop de confiture aux framboises, on risuqe l'indigestion.

A trop vouloir tirer la couverture à soi, c'est alors le concontractant qu'on met dans l'embarras : ce n'est pas ici le Barreau ni les Avocats de Marseille qui en souffriront le plus : voyez plus haut... C'est dommage : en plein vol, l'oiseau fut abattu.... Bel oiseau de toutes les couleurs : où tu m'entraines, dis ?

Alors, oui !  C'est tout Marseille qui doit revenir à la procédure "tout papier"...

La France entière, peut-être en réfléchissant ...

Qu'on se le dise.

Et ce sera justice.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

/* -------------------------------- google analytics--------------------------- */